Introduction aux quatre pétales de la Révolution Organisationelle

Mis à jour : juil. 8


Tant de choses ont changé au cours des dernières années : ceux d'entre nous qui ne sont pas des milléniaux ne peuvent pas reconnaître le monde de leur enfance. Je me souviens des descriptions que mes parents faisaient de leurs jeunes années, écoulées bien avant la Seconde Guerre mondiale, qui n’impliquaient pas, entre autres, la télévision, un téléphone dans chaque foyer ou des voitures omniprésentes : autant d’éléments qui ont toujours fait partie de ma vie. J’ai souvent réfléchi au décalage qu’ils avaient du ressentir entre l'environnement dans lequel ils avaient grandi et celui dans lequel ils avaient vécu la majeure partie de leur vie d’adulte. Jusqu’à il y a quelques années, je pensais avoir connu moins de changements qu'eux au cours de ma vie.

C'était peut-être aussi parce qu’ils sont nés dans une région rurale du nord de l’Italie et qu’ils sont partis vivre dans de grandes villes italiennes et internationales, où ils nous ont élevés, ma sœur et moi. Ayant eu 60 ans, je suis maintenant assez loin de mes jeunes années et je ne suis plus du même avis.


Parmi les changements dont j’ai été témoin, l’un des plus importants est certainement lié à la façon dont nous communiquons et échangeons des informations et au rythme auquel nous le faisons. Les technologies de traitement et de transfert de l’information ont modifié la façon dont nous concevons et gérons nos organisations et leur impact devrait encore s’accélérer dans les années à venir. Dans ce blog, j’essaierai de réfléchir à certains moteurs essentiels du changement au sein des organisations. Ces changements ne sont pas nécessairement dus à l’innovation dans les technologies de l’information, mais sont souvent liés à celle-ci ou rendus possibles par elle. J’élaborerai aussi certaines approches qu’il pourrait être utile d’expérimenter. Bien entendu, le rythme, l’intensité et les instruments du changement ne seront pas les mêmes dans toutes les parties du monde ou dans tous les secteurs économiques, et chaque situation spécifique nécessite une mise en contexte appropriée.


Je crois que pour comprendre l’évolution d’une organisation donnée, l’aspect le plus important à considérer est celui des intentions des individus qui la composent et des parties prenantes qui gravitent autour d’elle. Les approches et les techniques abordées dans les billets suivants pourraient intéresser ceux qui croient que l’on ne peut pas changer un système sans d’abord se transformer soi-même. Les intentions détermineront les sujets vers lesquels nous dirigeront note attention, et donc l’évolution des organisations avec lesquelles nous interagissons. À cet égard, la notion de conscience sera l’un des fils conducteurs de la plupart des sections qui suivent. Avec l'agilité, l'intelligence collective et la transformation numérique, la conscience représente l'un des quatre pétales de la révolution organisationnelle pacifique qui se déroule devant nous.

Pourquoi les pétales et la révolution ? Parce que les changements importants et perturbateurs peuvent avoir un impact positif ou négatif. Si vous voyez une jeune plante en train de germer, vous ne pouvez pas savoir si c’est une mauvaise herbe ou une belle fleur. J’espère que les approches présentées ici contribueront à créer, au sein de nos organisations, des environnements où la diversité, l’inclusion et la performance peuvent s’épanouir comme une fleur au printemps. Commençons par examiner comment le pouvoir de l'information ébranle les fondements mêmes de nos sociétés.


Suivez le fil ici .


Vous souhaitez en savoir plus sur les organisations où la diversité, l'inclusion et la performance peuvent s'épanouir ?

Contactet nous : https://www.lusval.com/contact-us Ou suivez nous sur LinkedIn et Facebook.


Cet article a été publié pour la première fois sur le blog : https://fr.lusval.com/post/introduction-to-the-4-petals


Photo par PIXNIO




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout